Imprimer la page

Avis 103/09

Demande d’avis de la Commission de déontologie par un particulier

Par courriel du 8 février 2009, un particulier a saisi la Commission :

Une A.S.B.L. en milieu ouvert à pour but l’aide aux personnes les plus défavorisée du quartier par des actions et activités au sein de l’établissement ou à l’extérieur.

D., 7 ans et J. 10 ans, sont deux garçons qui fréquentent les ateliers artistiques du mercredi après-midi. Cette famille fréquente l’A.S.B.L. depuis plus de trois ans. Depuis la rentrée, la maman des enfants nous annonce qu’ils ne sauront plus venir aux ateliers. Leur père les oblige à suivre l’école coranique, à la mosquée le mercredi.

La mère est de nationalité belge et le père de nationalité tunisienne. Les parents sont divorcés. Les deux garçons habitent chez leur maman. La mère ne désire pas que ses enfants suivent l’école coranique, car elle juge que les ateliers sont favorables pour le bienfait de ses enfants. Par la suite, les enfants sont irréguliers les mercredis, et ils me font part de leur ennui et souhaitent ne plus suivre l’école coranique. J. pleure à chaque fois qu’il vient, et dit : «  je ne veux plus y retourner, que c’est horrible ». La mère demande à l’équipe de parler à leur père, pour que les enfants puissent arrêter l’école coranique. Comment gérer cette situation ?

 

                                                       *

                                                 *          *

 

La demanderesse a été invitée à venir expliquer sa requête lors de la réunion tenue par la Commission le 20 mai 2009 ou à lui adresser ses observations par courrier.

L’intéressée a répondu par courriel du 9 mars 2009 qu’elle avait pensé que la Commission était en mesure de lui fournir une réponse immédiate. Elle signalait également qu’il n’était plus utile de répondre à sa demande.

 

                                                          *

                                                    *          *

 

La Commission considère qu’elle est ici face à un désistement de la demande introduite par courriel du 9 mars 2009.

Elle note également que cette demande nécessitait des précisions de nature à mieux en percevoir les tenants et aboutissants.

En conséquence, la Commission clôt le dossier en donnant acte à la demanderesse de son désistement.

 

 

Le présent avis a été rendu lors de la séance du 15 septembre 2010 de la présente Commission.

Il a été communiqué aux parties concernées.

Actualités

Pas d'article dans la liste.